Home
chercher
ImprimerRecommander la page

Dépistage

En novembre 2007, la Ligue genevoise contre le cancer a envoyé à tous les professionnels concernés ainsi qu'au réseau de santé de Genève le communiqué suivant :

Communiqué de la Ligue genevoise contre le cancer en novembre 2007

Nouvelle priorité dans le dépistage du cancer du sein

L'un des objectifs prioritaires de la Ligue genevoise contre le cancer est d'informer les femmes et les familles du canton de Genève de l’importance du dépistage du cancer du sein.

Depuis 1993, La Ligue a participé énormément (plus d'un million et demi de francs) à l'effort accompli pour une prise de conscience générale de cet enjeu, tant par ses campagnes d'information que par sa participation aux frais directs du dépistage.

En octobre, mois du cancer du sein, la Ligue genevoise contre le cancer a ainsi organisé une large gamme d'activités, notamment des brunchs d'information et de débats à l’Espace Médiane¨, qui ont rencontré un grand intérêt auprès des patients concernés par le cancer et de leur entourage.

Depuis 2001, plus de 15’000 visiteurs ont déjà eu recours aux conseils des infirmières de l'Espace Médiane. Aujourd'hui la Ligue genevoise contre le cancer confirme sa volonté d'offrir l'information nécessaire à toutes les femmes sans exception, ce qui implique une réorientation de ses priorités.

En effet la Ligue est confrontée à la profonde évolution sociologique de la population genevoise : de nombreuses femmes ne peuvent pas être informées par les moyens traditionnels. La Ligue va donc étendre son travail d'information pour les femmes qui, de par leur situation économique et sociale, ne viennent pas d'elles-mêmes à l'Espace Médiane.

Dès 2008, les infirmières de santé publique iront à la rencontre de ces femmes afin de les informer des ressources mises à leur disposition pour le dépistage du cancer du sein et de les orienter en leur proposant des réponses personnalisées.

Ayant toujours innové dans ses projets, la Ligue genevoise contre le cancer se réjouit de relever ce nouveau défi. Toutefois, son budget n’étant pas extensible, la Ligue se voit contrainte de renoncer à la participation de 10% qu’elle versait jusqu’ici aux frais de mammographie dans le cadre du programme de dépistage (remboursement de la part non couverte par l’assurance maladie).

Cette décision n’a pas été facile à prendre. Mais, en son âme et conscience, la Ligue a jugé qu’il lui est impossible d’ignorer plus longtemps tant de femmes qui n’ont pas, aujourd’hui encore, accès à l’information.

Genève, novembre 2007